DÉSINFLATION PAR LA POLITIQUE MONÉTAIRE OU

DÉSINFLATION PAR LA POLITIQUE DE CHANGE ?

Patrick Artus

Taux d'inflation trop élevés : 2 possibilités

1)Réduire la croissance de la masse monétaire

2)Arrêter la depréciation du taux de change

Les raisons d'un excès de l'inflation

1)Hésitation des autorités à apprécier la monnaie

(car baisse de la compétitivité).


2)Pressions de groupes sociaux les plus atteints par les politiques correctrices.


3)Coût de la désinflation dans les économies très endettées.

L'exemple de la Corée dans les années 90

1)Ancrage du taux de change nominal au dollar à partir de 91-92.

2)Malgré l'ancrage, l'inflation est restée plus forte qu'aux USA.

3)Appréciation réelle de sa devise de 10%.

4)Dégradation de la balance commerciale.

5)Déclenchement de la crise de 1997.


L’exemple des USA à la fin des années 80

1)Poussée d'inflation qui atteint plus de 6% en 1990.


2)La Réserve Fédérale accroît les taux d’intérêts à court terme.


3)Baisse de l'investissement + Appréciation du dollar.


Que choisir ?

Corée 


Succès initial dans la désinflation, puis perte de la compétitivité et crise

USA


Réduire l'expansion monétaire, éviter la perte de compétitivité, mais risquer de provoquer une crise financière

1.1 Demande de bien échangé

Y est le logarithme de la production d’ensemble du pays, en termes réels, exprimée en quantité du bien non échangé :

1.2 Demande de bien non échangé

1.3. Équilibre des marchés de biens

1.4. Equilibre monétaire

En change flexible :                                En change fixe :

1.5. Equilibre du marché de la dette extérieure

1.6. Dynamique de la dette extérieure

2. Equilibre sans réaction de politique économique

Situation permanente de change flexible :

4. Politique monétaire restrictive avec inertie des anticipations d’inflation


A court terme : 


-anticipation d'inflation nul 

-Inflation = µ alors que µ=0


A long terme :


-anticipation d'inflation se corrigent

-Inflation=0=croissance monétaire

Effet de l'erreur d'anticipation à court terme :


-accroît la sensibilité des prix à la croissance monétaire antérieure

-augmente le salaire réel

-hausse de prix

Résumons les effets de l'inertie des anticipations d'inflations

A court terme :


-appréciation réelle car hausse des prix

-baisse de la production

-défavorable pour les biens échangés

-déficit extérieur

A long terme (avant ajustement des anticipations):


-absence de baisse du taux d’intérêt nominal

-dépréciation réelle


A long terme :


-dépréciation nominale

-inflation forte


5. Désiflation par le passage aux changes fixes

-pas de modification de la politique monétaire

-politique de change fixe e ˙ =0

-stabilisation du change nominal est assurée par la perte des réserves de changes

Résultats au moment du changement de politique de change

Anticipation inerte :


-rien ne se passe, car toutes les variables (e,p,q,r,m,e) évoluent continûment 

Anticipation de variation de change :


-hausse de la demande des titres du pays par les investisseurs non résidents

-hausse des réserves de changes

Résultat après le changement de politique de change

A court terme : 


baisse des réserves de change car :

-le change ne se déprécie plus

-baisse du taux d'intéret

A long terme :


-baisse de la compétitivité



Bilan de la dynamique en 2 temps

A court Terme (si politique de change crédible) :


1)entrées de capitaux

2)hausse des réserves de change

3)baisse de l'inflation

Puis dans un second temps :


1)inflation positive+baisse des entrées de capitaux

2)baisse de la compétitivité

3)perte en crédibilité de la fixité du taux de change

4)crises de change


Quel est le meilleur choix ?

La réduction du taux de croissance de l’offre de monnaie, à condition que les anticipations d’inflation s’ajustent rapidement. 


Les conséquences en termes de politique économique sont assez claires : 


• une banque centrale non crédible subit un coût réel très élevé de la désinflation même réalisée en réduisant la croissance de l’offre de monnaie


• dans un pays où il y a absence de contrôlabilité de l’offre de crédit, il ne faut pas chercher à réduire le taux d’inflation en fixant la parité nominale.

Create a presentation like this one
Share it on social medias
Share it on your own
Share it on social medias
Share it on your own

How to export your presentation

Please use Google Chrome to obtain the best export results.


How to export your presentation

DU 3

by guillaumec9f3

11 views

Public - 4/30/16, 9:50 AM