SORTIE AU SENAT

MISSION 

 - Examinent les projets de loi .

- Déposer des lois.

 - Examiner des propositions de loi.

- Contrôlent l'action du gouvernement.

- Vérifient que les lois votées sont bien appliquées.

COMMENT LES SÉNATEURS SONT ELUS 

- 348 Sénateurs.

 - Suffrage universelle indirect.

- 162 000 grands électeurs.

- mandat de 6 ans.

ages minimum 24 ans

   Mode de scrutin 

Scrutin uninominal majoritaire

scrutin de liste à la représentation proportionnelle

Moyen mis à leur disposition

- indemnité parlementaire : 

5 379.12€ nets/moi

- Indemnité représentative de frais de mandat : 6 037.23€ net/moi.

- 1300 fonctionnaires 

- 3 collaborateurs 

Question : 

L'état peut il fonctionner sans le sénat ? 


 Non, il ne peut pas, les deux chambres députés et sénateurs sont complémentaires. Les sénateurs représentent collectivités territoriales (maires et conseillers régionaux), ils sont davantage ancrés dans la ruralité et évitent que les décisions trop parisiennes soient prises

Un sénateur passe 3 jours à Paris et 4 jours dans sa circonscription, il doit rencontrer les gens de sa région et connaître leurs problèmes et leurs points de vue.

Le non cumul des mandats est une bonne chose, il faudrait que davantage de personnes en soient conscientes, le travail des politiciens a beaucoup changé.

 QUESTION

 comment s'adapter à la montée des réseaux sociaux ?

Chaque commission du sénat nomment des rapporteurs pour se renseigner sur un sujet donné,quand ils veulent améliorer la loi.

Les rapports sont très important ainsi que les visites qu'ils font .

Pour éviter la corruption et les lobbys (groupes de pression de certains industriels) les sénateurs n'ont pas le droit de recevoir de cadeaux, quand ils se déplacent ils n'ont ps le droit de dépenser plus de 150 euros ( hôtel et restaurant), ils n'ont pas le droit d'être invités et ils disposent de listes de personnes impliqués dans les lobbys.

La réglementation protège donc beaucoup les sénateurs des influences de ceux qui veulent orienter la loi à leur profit.

Par contre les députés européens sont confrontés aux lobbys car cette pratique est acceptée dans beaucoup de pays.

Les lobbys sont très puissants à l'échelon europeen, ils ont réussi à faire accepter que le bisphenol A n'est pas dangereux, alors que c'est faux

Je pense qu'il y aura toujours des dérapages, mais globalement le sénat est beaucoup plus controlé qu'avant.

A la commission des affaires sociales ou je siège, nous avons les mêmes sources que les députés, nous rencontrons des interlocuteurs contrôles, pour nous faire un avis, des syndicalistes, des responsables d'associations d'avis contraire. 

Exemple :


1. en ce qui concerne l'éthique nous avons rencontré des associations comme l'institut Lejeune, nous entendons leur point de vue, mais ce n'est pas eux qui prennent les décisions.


2. : pour lutter contre l'anorexie mentale et la tendance à la maigreur extrême, nous avons auditionné des mannequins, des médias spécialisés dans la mode, chacun à le droit à la parole, et le sénateur doit être assez fort pour faire le tri et ne pas se laisser influencer.

QUESTION 

Combien de propositions de loi pouvez vous faire ?

En fait chaque année nous travaillons sur environ 70 lois, chaque loi peut comporter 150 articles, plus tous les décrets d'application se rapportant aux lois, c'est un travail énorme , qui de plus est limité dans le temps, chaque session est limitée dans le temps ( quand nous avons assisté à une séance, effectivement nous avons vu un chronomètre qui décomptait le temps) une partie des séances se fait la nuit avec uniquement les sénateurs de la commission concernée par la loi et qui représente ses collègues du même bord politique, et qui peut voter à leur place. C'est impossible de travailler sur plus de lois.

Qualité pour faire de la politiques :

-aimer l'être humain dans sa diversité

- être dans le projet collectif

- provoquer des rencontres

- ne pas faire de la politique pour de l'argent

- être ouvert aux autres et aux idées

- il faut être courageux pour affronter les obstacles

- avancer malgré les échecs

- le pas voir les choses en blanc et noir et voir « le gris »

- la société manque de brassage d'idées

- le travail est une source d'épanouissement et d'ouverture

- il faut apprendre de quoi est fait l'autre.

- les femmes sont complémentaires des hommes

-il faut s'engager dans des associations

2em Partie : La sénatrice 

- Haut-Rhin 

- Adjoint au maire

- Maire 

- 5 jours / 2 jours dans le Haut-Rhin


Question 

 Pourquoi faire de la politique ? 

Réponse : 

Quand j'étais enfant je voulais être ministre pour changer de choses .Je trouve qu'il y a beaucoup de sénateurs qui viennent de l'ENA ou de la fonction publique, ils ne connaissent pas assez les français et leurs préoccupations. En 2004 la règle de la parité, qui impose la présence de davantage de femmes politiques, m'a permis de me faire élire alors que je n'étais pas tête de liste ( adjointe au maire)

Pour la sénatrice, quand on travaille : parfois on fait bien les choses, parfois on ne fait pas bien les choses, c'est vrai dans tous les domaines , mais en politique et au poste qu'elle occupe, elle peut représenter les gens, et agir pour eux.

Exemple : 

Dans les grandes villes, acheter un test de grossesse, pouvait se faire en tout anonymat pour des personnes souhaitant préserver leur vie privée, ce n'était pas le cas dans les campagnes, ou la pharmacienne connais tout le monde. Grace à la commission des affaires sociales, la sénatrice a permis la vente en libre service de ces tests de grossesse.

Question

travaillez vous toujours dans le domaine de la santé ?

Réponse : 

Non, c'est impossible d'être sénatrice et d'avoir une activité salariée, mais je reste dans ce domaine avec la commission des affaires sociales qui traite beaucoup de santé.

Mon activité en tant qu'aide soignante m' a permis de bien connaître la population et sa diversité

Certaines sénateurs se sont prononcés en faveur de l'apprentissage à 14 ans alors qu'ils n'ont pas d'enfants eux mêmes.

Au niveau de la santé on lui demande souvent des précisions en disant «  comment s'est Patricia, dans la vrai vie »

J'aimerais qu'il y aie plus de personnes issues de la base, qui ont travaillé comme moi, au contact des gens de toute classe sociale ;des agriculteurs, des personnes issues de l'immigration, mais ce n'est pas facile de quitter son emploi pendant 6 ans sans garantie de retrouver son travail après son mandat. Elle est contente d'avoir eu la possibilité de le tenter grâce à son mari qui est salarié.

Je déplore la montée des inégalités

- en 1980 , 80 % des étudiants étaient issus de la base.

- en 2015 seulement 20 % des étudiants viennent de la base, la majorité des étudiants est issu de milieux favorisés.

Il faut oser se lancer dans la politique pour changer les choses.

Question

 comment s'adapter à la montée des réseaux sociaux ?

Réponse : 


- tout le travail visant à revoir le financement de l'hôpital

- les reformes de l'apprentissage

- la loi sur la fin de vie (loi Leonetti) j'ai travaillé en Suisse ou l'euthanasie est légale et bien encadrée pour accompagner les mourants. (suicide assisté)

J'ai été très étonnée de voir les réticences énormes de certains sénateurs qui se laissent déborder par leurs pensées et par leur religion.

A la suite des débats je me suis rendue compte que certaines personnes étaient très conservatrices, beaucoup plus que je ne le pensais

La loi qui m'a particulièrement marquée c'est celle du mariage pour tous, ce type de débat n'a duré qu'une semaine en Angleterre et s'est bien déroulé, en France il y a eu beaucoup d'oppositions violentes, après l'adoption de la loi, certains maires n'ont pas voulu célébrer tous les mariages

Ce qui m'a frappé aussi c'est des rencontres avec des couples qui voulaient l'autorisation de la gestation pour autrui, le les ai écouté, mon point de vue a été modifié, mais il reste beaucoup trop d'interrogations vis à vis des dérives possibles.

Pour la Gestation pour autrui il faudrait bien l'encadrer et surtout la limiter à certains cas, comme des malformations de naissance (absence d'utérus) ou à des cancers.

3éme partie : Droit de la femme 

- Egalité des sexes en progression , mais toujours pas là

- Sénat  : Plus d'homme que de femme

- 70% des entreprises de 1000 salariés

- 1/3 des entreprises de 50 salariés

-  loi du 4 Août 2014 

- Egalité réelle  des sexes

- Obligation de la présence de 40% de femme au conseil d’administration des grandes entreprises.

- Le seuil de 30% de femmes dans les conseil d'administration  des grandes entreprises a été dépassé de 3 points en 2014

- La France = Le pays le plus avancé de l'Union Européenne  en la matiére




La femme aujourd'hui représente 

- 50% dans les conseils départementaux 

- 16 000  conseillères municipales supplémentaires 

- Pénalité doublé pour les partis politiques en cas de non-respect de la parité pour les éléctions législatives

La maternité : 


- Congé parental réformé pour minimisé l'éloignement du travail des mères et renforcer l'implication des pères.

- Autorisation d'absence pour le conjoint salarié des femmes enceintes.

- Allocation de soutient familiale pour les mères isolées, progressivement revalorisée.

- D'ici 2018, + 25% hors inflammation.

- Garantie contre les impayés des pensions alimentaires est généralisée au 1er avril 2016.


Accès à la prévention:


- prise en charge à 100% du forfait IGV

- accès gratuit & confidentiel à la contraception des mineurs de 15 à 18 ans

- gratuité de la pilule du lendemain à l'université 

- barrières pseudo-morales abolies

-lancement d'un numéro national d'information, anonyme et gratuit 0 800 08 11 11

- Loi interministériel de prévention & de lutte contre les violences faites au femmes a été adopté fin 2013.

- Loi contre le harcèlement sexuel a été la première loi du quinquennat.

- Premier plan national contre le harcèlement sexuel dans les transport , présenté en juin 2015.

- Premier plan de lutte la traite & la prostitution a été mis en place.

Question 

sur la polémique provoquée par Marion Marechal Lepen, qui s'oppose au remboursement de l'avortement.


Réponse : 

Pour la sénatrice, « l'avortement est un droit, les femmes doivent avoir le choix de décider d'elles mêmes, un avortement n'est pas une procédure facile, c'est une démarche qu'elles doivent pouvoir décider seules sans que leur culture les culpabilise. »

Avant la légalisation de l'avortement, seules les femmes aisées avaient le pouvoir de contrôler leur vie, c'était injuste.

Certaines femmes, très jeunes, ou violées, doivent pouvoir avorter et être remboursées et ne pas passer devant des commissions comme dans certains pays qui vont prendre la décision pour elles.

La femme doit être au centre de la société, la sénatrice reprend ce qu'elle entendait quand elle était plus jeune.

« La femme : sa place est à l'église, derrière les fourneaux et derrière les enfants »

Les droits de la femme se sont améliorés mais il reste du chemin à faire : la fille de la sénatrice a fait des études de droit, pendant un des cours, l'un des professeurs a demandé : qui s'est déjà fait avorter » il s'agit d'une question personnelle qui ne doit pas faire l'objet de mauvaise réputation.

« La sénatrice met les femmes en garde : une loi n'est jamais acquise, et de nombreuses personnes y sont opposées pour des raisons financières ou des raisons religieuses

La sénatrice est particulièrement engagée en faveur du droit des femmes, en 15 ans la France est passée de la 45 eme position mondiale à la 15 eme position.

- Le probléme n'est pas l'avortement ou non , c'est la prévention

- Manque de prévention : il en faudrait plus mais surtout l'accée à celle ci et à la protection

- 100 000 avortements/ ans

2 types d'avortement :

- Tôt qui est l'avortement connu ou l’embryon et retiré

- Médicament ou l'on va tuer le bébé avec des médicaments

- En Pologne, l'avortement est interdit.



Qualité pour faire de la politique : 

-aimer l'être humain dans sa diversité

- être dans le projet collectif

- provoquer des rencontres

- ne pas faire de la politique pour de l'argent

- être ouvert aux autres et aux idées

- il faut être courageux pour affronter les obstacles

- avancer malgré les échecs

- le pas voir les choses en blanc et noir et voir « le gris »

- la société manque de brassage d'idées

- le travail est une source d'épanouissement et d'ouverture

- il faut apprendre de quoi est fait l'autre

- les femmes sont complémentaires des hommes

-il faut s'engager dans des associations

4éme PARTIE : VISITRE DU SENAT

mettre le diapo flipa

Create a presentation like this one
Share it on social medias
Share it on your own
Share it on social medias
Share it on your own

How to export your presentation

Please use Google Chrome to obtain the best export results.


How to export your presentation

New presentation

by melissaogal

15 views

Public - 4/27/16, 6:57 PM